« Un marketing équitable »

Antoine Pillet* publie un ouvrage où il montre comment les entreprises peuvent pratiquer un marketing « social, alternatif et solidaire » (SAS). Sans perdre leur âme.

Philippe Chibani-Jacquot  • 15 novembre 2007 abonné·es

Votre objectif est-il de définir un marketing spécifique ou de réhabiliter le concept même de marketing ?

Antoine Pillet : Les deux à la fois. J'ai travaillé dans des domaines très différents. J'ai commencé dans les produits de grande consommation chez Unilever. Et puis je me suis occupé de produits industriels (Sandoz, Bayer), de vêtements (Lacoste,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes