Une terre blessée de guerre

Le conflit au Darfour entraîne aussi une catastrophe écologique qui menace l’avenir de millions de personnes.

Les images trop rares de la crise du Darfour et de l'Est tchadien, parcouru périodiquement par des bandes armées indéfinissables et des centaines de milliers de réfugiés tchadiens ou soudanais, ne racontent pas la catastrophe humaine et écologique qui frappe ces régions. J'en garde une image forte : celle d'un paysan zaghawa accompagné par des rebelles et en quête obstinée de son village rasé à l'est de Tiné, la ville frontière tchadienne. Nous avons mis des heures à le retrouver, car l'homme cherchait…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.