Collectifs sans nom

Il est environ 14 h dimanche, quand les délégués des collectifs unitaires antilibéraux, réunis en assises depuis la veille dans un amphi de l'université de Saint-Denis, procèdent au vote qui doit décider du nom de leur coordination. Depuis la fin octobre, plusieurs propositions ont été soumises aux collectifs locaux. Une seule émerge, sans faire l'unanimité : « Cap à gauche, Mouvement des collectifs unitaires », où Cap signifie Convergence pour une alternative politique. Le vote se fait à main levée. De la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Des écrans de fumée ?

Pédopsy : Nos futurs
par ,

Blog

 lire   partager

Articles récents