La gauche reprend ses droits (et son nom)

Face à la dérive vers le centre que représente le Parti démocrate, la quasi-totalité des organisations et des mouvements à sa gauche s’est unie sous le nom de « Gauche-Arc-en-ciel ».

Un congrès (historique) ? Un séminaire de réflexion ? Un mouvement de masse ? Une sorte de forum social ? Nombreux sont les commentaires qui penchaient lundi sur cette dernière analogie. La tenue, le week-end dernier à Rome, de « l'assemblée » des organisations et mouvements de la gauche « de la gauche » (que les grands médias se bornent à nommer « radicaux ») était attendue depuis plusieurs mois. Il s'agissait ni plus ni moins de réaliser l'unité de ces forces, particulièrement divisées en Italie, à la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.