Les USA bénissent le traité de Lisbonne

Michel Soudais  • 17 décembre 2007
Partager :

A défaut de l’approbation des peuples européens, dont ils ont prévu de se passer, les vingt-sept chefs d’Etat et de gouvernement ont reçu dans la nuit de vendredi à samedi les chaudes félicitations du gouvernement de George W. Bush. Sympa, non ?

« Les Etats-Unis félicitent l’Union européenne pour la signature du traité de Lisbonne » , a dit le porte-parole du département d’Etat, Sean McCormack, dans un communiqué. « Cet acte des chefs de gouvernement des Etats membres de l’Union représente l’aboutissement de plusieurs années d’efforts destinés à renforcer le fonctionnement de l’UE » , poursuit le communiqué. « Les Etats-Unis soutiennent une Union européenne forte qui soit une puissance mondiale pour la démocratie, la paix et la prospérité. L’UE est un partenaire fort et essentiel des Etats-Unis et nous espérons poursuivre notre collaboration sur les défis mondiaux. »

Voilà un pays qui a bien compris de l’union renforcée des pays européens n’était pas dirigée contre lui. Cela mériterait bien de figurer parmi les réussites de ce traité…

Il est toutefois plus probable que ce communiqué connaisse le même sort que les éloges du Medef, qu’aucun grand média n’a jamais repris. Et pourtant, ce n’est pas tous les jours que l’organisation de Madame Parisot s’enthousiasme pour un projet politique…

Le Medef aussi…

Le 19 octobre, le Medef avait salué l’accord conclu dans la nuit à Lisbonne par les 27 chefs d’Etat et de gouvernement sur le «traité réformé» comme «une bonne nouvelle pour tous les Européens» .
«Avec des institutions rénovées pour une meilleure gouvernance, l’Union européenne pourra viser les objectifs élevés que tous les Européens attendent: une croissance forte et créatrice d’emplois, une contribution efficace dans la lutte contre le réchauffement climatique et une plus grande cohésion» , affirmait Laurence Parisot, dans un communiqué.

«Dans le contexte de la préparation de la présidence française de l’Union européenne au second semestre 2008» , Jérôme Bédier, président de la Commission Europe du Medef, avait précisé que «le Medef se mobilise pour appuyer tous les efforts des autorités françaises et européennes afin que ces réformes puissent être mises en place et que l’Europe, ses entreprises et ses citoyens, retrouvent leur leadership dans le monde» . Voilà qui promet!

Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don