Clochard céleste

Dans « Garage », Lenny Abrahamson dresse le portait
d’un exclu farce et triste dans une campagne irlandaise
décadente et délabrée.

Ingrid Merckx  • 10 janvier 2008 abonné·es

Josie fait un peu penser au Lennie de Des souris et des hommes . Une forte présence physique. Quelque chose de tendre. Et comme un léger retard. Suffisamment «~normal~» pour qu'il y ait méprise. Suffisamment décalé pour qu'il n'y ait plus de doute. L'idiot du village en somme. Confident ou souffre-douleur. Compagnon ou bouc émissaire. La figure même de l'innocent. Ou de l'innocence coupable...

En campant ce personnage dans un bled déserté du fin fond de l'Irlande, aux commandes

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 3 minutes