« Des crimes de guerre »

Un expert de l’ONU condamne en termes particulièrement explicites les raids israéliens sur Gaza. Mais les grandes capitales restent sur la réserve.

En d'autres lieux, ce qui se passe depuis une semaine à Gaza susciterait l'indignation de la communauté internationale. Ici, rien, ou presque, sinon des protestations de pure forme de la part de la Commission européenne, et de Washington demandant à Israël « d'épargner » les victimes civiles. Des images d'enfants mutilés et de corps déchiquetés peuvent circuler dans nos journaux télévisés. Rien. Dans ce silence assourdissant, la voix du rapporteur spécial de l'ONU pour les droits de l'homme dans les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents