Fillon sans limite

Ultime mise au point de François Fillon, dimanche sur RTL, après l'annonce prématurée de Nicolas Sarkozy sur « la fin des 35 heures » en 2008 : « Nous ne voulons plus qu'il y ait de contingent imposé » d'heures supplémentaires, a annoncé le Premier ministre en affirmant vouloir conserver les 35 heures comme un plancher. « Partout où il y aura des accords, on pourra utiliser les heures supplémentaires, sans contingent » , lequel est actuellement de 220 heures, depuis 2004, après avoir été porté de 130 à 180…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents