La colère des Mapuches

Il avait 22 ans, il était étudiant et militant du peuple mapuche : Matias Catrileo est mort sous les balles. Le 3 janvier, un groupe d'Indiens mapuches entre sur les terres du propriétaire foncier Jorge Luchsinger, à Vilcun, au sud du Chili. Ils veulent incendier une parcelle pour protester contre la spoliation de leurs terres. Les mitraillettes des policiers visent Matias Catrileo... Depuis ce drame, les Mapuches (« gens de la terre » dans la langue mapudungun) organisent des manifestations, violemment…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.