L’Inra, le bio et les OGM

Marion Guillou est la présidente directrice générale de l'Inra depuis 2004. Elle assure avec conviction que l'environnement est désormais la priorité des priorités. Comme il se doit, elle connaît par coeur tous les chiffres concernant les activités de l'Institut de recherche agronomique qu'elle dirige. Tous ? Presque. Car lorsque la question du nombre de chercheurs travaillant sur l'agriculture biologique à l'Inra lui a été posée vendredi dernier, lors d'une conférence de presse consacrée à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents