Naissance d’un réseau

C'est À l'École des beaux-arts que le premier FSM décentralisé d'Aix-en-Provence a rassemblé des militants d'une cinquantaine d'associations et de collectifs du pays d'Aix et de Marseille, qui ont peu l'occasion de dialoguer ensemble. Il s'agissait d'articuler les différents niveaux d'engagement que peut recouper la volonté de construire « un autre monde » plus juste. De nombreuses formations vouées à la solidarité internationale ont côtoyé des acteurs investis davantage sur un espace régional, et d'autres…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.