Chanter pour des idées

Christian Roux, en concert cette semaine, dit en musique et en roman les révoltes sociales et intimes.

On compte sur les doigts de la main les artistes qui ont un pied dans le roman, un autre dans le théâtre... et un troisième dans la chanson et la musique. C'est le cas de Christian Roux, dont le dernier album, Défardé , escorté par une série de récitals, devrait lui mériter une place plus élevée dans la chanson. « Crever pour crever/Autant que ce soit pour des idées » , chante cet admirateur de Brel, Tom Waits et Joplin. Ses mots crient, mais aussi jouent entre eux, chopent les états d'âme, s'enchantent de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents