Irresponsabilité

Dans le jargon professionnel, c'est ce qu'on appelle un «urgent». Il s'agit d'une dépêche d'agence qui rend compte, brièvement et dans la plus grande hâte, d'un événement jugé important par son auteur. Rarement «urgent» aura mieux porté son nom que cette petite dépêche datée de lundi matin, 5~h~55 (notez bien~: 5~h~55), qui nous informait qu'une opération de police «~de grande ampleur, mobilisant près d'un millier de membres des forces de l'ordre, [avait] débuté [...] à 6~heures, à Villiers-le-Bel~» . Oui,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents