La folie autoroutière

Au mépris des décisions prises lors du Grenelle de l’environnement, les projets de construction de voies d’autoroute se multiplient.
Écologiquement aberrants, mais électoralement payants.

Préparation de nouvelles autoroutes et divers contournements : les « décisions » du Grenelle de l'environnement, si tant est que l'on ne les confonde pas avec des voeux pieux, ne sont manifestement pas parvenues jusqu'aux oreilles de la Direction des routes et des nombreuses collectivités territoriales. Aucun projet de construction, fût-il lointain, n'est abandonné. Le plus bel exemple : celui de l'autoroute de contournement de Bordeaux. Retoqué puis abandonné par le maire de Bordeaux, Alain Juppé, ce…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.