La folie autoroutière

Au mépris des décisions prises lors du Grenelle de l’environnement, les projets de construction de voies d’autoroute se multiplient.
Écologiquement aberrants, mais électoralement payants.

Claude-Marie Vadrot  • 7 février 2008 abonné·es

Préparation de nouvelles autoroutes et divers contournements : les « décisions » du Grenelle de l'environnement, si tant est que l'on ne les confonde pas avec des voeux pieux, ne sont manifestement pas parvenues jusqu'aux oreilles de la Direction des routes et des nombreuses collectivités territoriales. Aucun projet de construction, fût-il lointain, n'est abandonné. Le plus bel exemple : celui de l'autoroute de contournement de Bordeaux. Retoqué puis abandonné par le maire de Bordeaux,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 5 minutes