L’exemple italien

Alors que la gauche traditionnelle n’en finit pas de courir vers le centre, une gauche sociale et écologiste tente de se regrouper. Histoire d’un processus encore incertain mais qui répond à l’attente de millions de citoyens.
Un reportage à lire dans notre rubrique **Politique** .

Olivier Doubre  • 14 février 2008 abonné·es
L’exemple italien

Mardi 5 février, 17 heures, palais de Montecitorio (la Chambre des députés italienne) : les dirigeants des quatre partis politiques qui ont accepté de tenter l'expérience ­ plutôt inédite en politique ­ d'une fédération le 8 décembre 2007, sous le nom de La Sinistra-L'arcobaleno [^2], s'enferment dans une petite salle du groupe parlementaire de Rifondazione comunista. Il y a là Alfonso Pecorario Scanio, président des Verdi (les Verts) et actuel ministre de l'Environnement ; Fabio Mussi, coordinateur national de Sinistra democratica [Gauche démocratique], jeune mouvement regroupant la minorité des ex-Démocrates de gauche qui a refusé d'intégrer le Parti démocrate et de fusionner avec les démocrates-chrétiens ; Oliviero Diliberto, secrétaire du Parti des communistes italiens (PdCI) ; Franco Giordano, secrétaire national du Partito della Rifondazione comunista (PRC). Tous les quatre ne se sont plus rencontrés formellement, tous ensemble, depuis cette « Assemblée de la gauche et des écologistes » de décembre dernier à la Foire de Rome, qui s'était conclue par une photo de famille sur l'estrade. Ce jour-là, un vent d'espoir avait traversé une grande partie du « peuple de gauche » italien. Déjà, un mois et demi auparavant, le 20 octobre, un million de personnes avaient répondu à l'appel conjoint du quotidien de la gauche critique transalpine, Il Manifesto , et du journal de Rifondazione, Liberazione , à manifester dans les rues de la capitale italienne afin de peser sur les choix du gouvernement de centre-gauche qui, depuis son entrée en fonction au printemps 2006, subissait les diktats des minuscules composantes centristes de sa très

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 8 minutes

Pour aller plus loin…

La difficile résistance d’une certaine idée du communisme municipal
Analyse 21 février 2024 abonné·es

La difficile résistance d’une certaine idée du communisme municipal

En 2021, le maire PCF de Grigny, Philippe Rio, remportait le titre de meilleur maire du monde. Cette année, c’est la maire communiste de Graz – la deuxième ville d’Autriche –, Elke Kahr, qui remporte le titre. Le communisme municipal a-t-il de beaux jours devant lui ?
Par Lucas Sarafian
Accusée d’être hors de « l’arc républicain », la France insoumise veut jouer bloc contre bloc
Analyse 19 février 2024

Accusée d’être hors de « l’arc républicain », la France insoumise veut jouer bloc contre bloc

Marginalisé par les troupes macronistes, le mouvement mélenchoniste refuse de revoir sa stratégie de la conflictualité. Les plus unionistes des ex-alliés de la Nupes tentent de déconstruire le récit du gouvernement et de la majorité. Mais le bruit et la fureur sont toujours d’actualité.
Par Lucas Sarafian
Catherine Vautrin, ministre de la Santé et (pas vraiment) du Travail
Travail 16 février 2024

Catherine Vautrin, ministre de la Santé et (pas vraiment) du Travail

Depuis son arrivée à la tête d’un « superministère » regroupant le Travail, la Santé et les Solidarités, Catherine Vautrin ne s’est que très peu exprimée sur le sujet du travail, abandonnant des agents du ministère inquiets et laissant les politiques libérales être décidées à Matignon.
Par Pierre Jequier-Zalc
Sextape, chantage et harcèlement au Sénat : la gestion Larcher sous le feu des critiques
Sénat 13 février 2024

Sextape, chantage et harcèlement au Sénat : la gestion Larcher sous le feu des critiques

Pour la première fois, le docteur El Hassan Lmahdi, le médecin qui a révélé le scandale du Sénat qui embarrasse son président Gérard Larcher, témoigne.
Par Nils Wilcke