L’horreur coloniale

Mohamed Rouabhi rejoue « Vive la France », le premier volet d’un pamphlet féroce mais joyeux.

Gilles Costaz  • 21 février 2008 abonné·es

Face au passé colonial de la France et à sa survivance dans le mépris et la mise à l'écart programmés par les élites et le pouvoir politique, Mohamed Rouabhi

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 2 minutes