Le 8 mars, journée internationale DES femmes

Olivier Doubre  • 6 mars 2008 abonné·es

Chaque année, les militantes féministes insistent: «Journée DES femmes! N’oubliez pas le pluriel! LA femme n’existe pas, ou alors dans l’esprit de qui veut la figer dans une hypothétique essence! » Très ancienne journée internationale de mobilisation pour l’égalité et les droits des femmes (reconnue par l’ONU depuis 1977), le 8 mars est traditionnellement l’occasion pour les associations féministes de gagner en visibilité. Même si, comme le souligne une de ses salariées, du côté du Planning familial, «le 8 mars, c’est toute l’année !» … En effet, violences, précarité et inégalités salariales (les femmes sont les premières à subir le temps partiel et gagnent toujours à travail égal, en France en 2008, environ 25% de moins que leurs collègues masculins), tâches domestiques que les hommes n’assurent que très marginalement, place des femmes en politique (alors que la parité est théoriquement inscrite dans la loi) et, bien sûr, défense des droits à la contraception et à l’avortement, les sujets de revendications en faveur de cette «minorité» représentant plus de 50% de l’humanité ne manquent pas.

Cette année, en raison notamment du premier tour des élections municipales qui a lieu le lendemain, la Journée internationale des femmes prendra la forme à Paris d’un rassemblement devant le Forum des Halles (fontaine des Innocents, à 15 h) avec des prises de parole publiques et la présence de nombreuses associations, dont le collectif national Droits des femmes, la Marche mondiale des femmes, la Cadac, le collectif féministe Ruptures, Les Chiennes de garde, etc. Bien sûr, les hommes sont aussi les bienvenus !

Société
Temps de lecture : 1 minute

Pour aller plus loin…

Pauvreté : « Tous les indicateurs sont mauvais »
Précarité 12 juillet 2024

Pauvreté : « Tous les indicateurs sont mauvais »

La précarité progresse en France, comme en témoignent les dernières données publiées par l’Insee. Manuel Domergue, directeur des études de la Fondation Abbé Pierre, tire la sonnette d’alarme.
Par Maxime Sirvins
« Désormais tout commence »
Enquête 10 juillet 2024

« Désormais tout commence »

Une mobilisation historique de la société civile a permis au Nouveau Front populaire de déjouer les pronostics le 7 juillet. Malgré cette première victoire, tous et toutes appellent à la vigilance et à la construction d’un vrai mouvement de fond pour contrer l’extrême droite.
Par Pierre Jequier-Zalc
À Villers-Cotterêts, un électorat RN (très) décomplexé
Reportage 10 juillet 2024

À Villers-Cotterêts, un électorat RN (très) décomplexé

Dirigée par le parti d’extrême droite depuis dix ans, la commune des Hauts-de-France a voté à 47 % pour Jordan Bardella aux élections européennes. Jocelyn Dessigny, lui aussi du RN, élu député au premier tour, a recueilli 53 % des voix des électeurs de la 5e circonscription de l’Aisne. Nous sommes allés à leur rencontre.
Par Tristan Dereuddre
À Châteaubriant, le passé, outil de lutte pour le présent
Reportage 10 juillet 2024

À Châteaubriant, le passé, outil de lutte pour le présent

Le 3 juillet, une marche rurale, sociale et syndicale, organisée par le collectif Réveillons la résistance, a eu lieu dans cette ville marquée par l’histoire. Une première mobilisation pour tisser des solidarités entre campagnes et quartiers populaires, et rappeler les dangers de l’extrême droite.
Par Vanina Delmas