Le dernier carré

L'extrême droite, qui a renoué avec ses tentations groupusculaires, n'a pas fait recette aux municipales et aux cantonales. Exception faite de deux bastions détenus par d'anciens frontistes recyclés au sein de la majorité par le MPF de Philippe de Villiers: Jacques et Marie-Claude Bompard dans le Vaucluse, et Marie-Christine Bignon en Saône-et-Loire. Cette dernière, qui avait emporté la mairie de la petite commune de Chauffailles (4119 habitants), a été réélue confortablement dès le premier tour avec…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents