Le feu, le sang et le sionisme

Dans son dernier ouvrage, le journaliste Charles Enderlin montre de l’intérieur le combat clandestin pour la création d’Israël et les racines idéologiques des fondateurs du Likoud.

Journaliste bien connu, Charles Enderlin n'est certes pas historien. Mais cela fait longtemps que le correspondant de France 2 à Jérusalem recherche, répertorie et archive sur cette histoire d'Israël et du conflit israélo-palestinien, et remonte le fil du temps pour écrire bien en amont de l'actualité. Il y ajoute, bien sûr, l'art du récit et le souci de reconstituer la trame des événements au plus serré. Son dernier ouvrage ne fait pas exception. Comme son titre l'indique, Par le feu et par le sang…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents