Le nouveau paysage de la gauche

La campagne a confirmé l’émergence d’une gauche contestataire et un recentrage rampant du Parti socialiste, fort de son succès électoral.

Le succès de la gauche aux municipales et cantonales profite d'abord au Parti socialiste, le scrutin marquant un nouveau pas vers la bipolarisation de la vie politique. Dix mois après sa défaite aux élections présidentielle et législatives, le PS s'est refait une santé électorale éclatante en ravissant à la droite une bonne quarantaine de villes de plus de 20 000 habitants. François Hollande et Ségolène Royal avaient demandé aux électeurs d' « amplifier » le vote du premier tour, par un « vote-sanction » .…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents