Ondes positives

Radio associative et indépendante, Jet FM défend en Loire-Atlantique une mission éducative, culturelle et sociale. Portrait de cette intrépide
à l’occasion du festival des écoutes sonores et radiophoniques, Sonor.

Jean-Claude Renard  • 13 mars 2008 abonné·es

Ca a débuté comme ça. En avril 1986. Patrick Guérin confectionne un émetteur, jongle avec des composants de récupération, s'amuse de tasseaux en guise de mât, plante une antenne dipôle avec des tuyaux de cuivre. Et se cale au-delà du 105 MHz. Bric et broc. Apprentissage et premiers pas. L'émetteur chauffe, dérive, retors. Et recours au sèche-cheveux pour ventiler au mieux. Au bout des grésillements, un nom de baptême : Radio parpaing. Rien de moins qu'un clin d'oeil parodique à une pub courant alors sur France Inter.

Le Lieu unique, dans les anciennes usines Lu, accueille le festival Sonor, coproduit par Jet-FM. LOIC/AFP

Radio parpaing se veut une antenne de quartier, au rôle pédagogique, éducatif, brassant le mélange des genres et des générations. Pour un coup d'essai par un novice,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 6 minutes