Scènes d’Orient

« Archipel » et « Nuits à Bagdad » : deux visions fantasmées du Liban et de l’Irak, dont la réalité est saisie hors du temps présent.

Deux pièces nous parlent du Proche-Orient, l'une et l'autre d'une manière fantasmée : ce monde est trop explosif et trop explosé. Du Liban, arrive au Tarmac de La Villette Archipel, d'Issam Bou Khaled, exemple rare de politique-fiction. En 2100, trois habitants de Beyrouth marchent dans un horrible canal souterrain. À force de gagner du terrain sur et sous la mer, les Libanais du futur sont arrivés à joindre souterrainement l'île où l'on peut trouver un peu de paix et de richesse, Chypre. Mais ce conduit…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents