"Contre 1968, un tir groupé très hétérogène"

Philosophe, professeur à la Sorbonne, Serge Audier revient sur quarante ans d’attaques contre Mai 68. Et dresse le panorama de cette véritable « restauration intellectuelle ».

Vous vous êtes intéressé aux nombreuses critiques de Mai 68, que vous rassemblez sous le terme de « pensée anti-68 plurielle ». Or celle-ci a commencé immédiatement après ­l’événement… Serge Audier : Deux types de discours, de bords politiques opposés, se développent en effet dès la fin du mois de mai. D’un côté, celui du Parti communiste, notamment par des intellectuels et des porte-parole du PCF, comme Jacques Duclos et Georges Marchais, fait une critique radicale, non pas de Mai 68 dans son ensemble,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents