Les indignations sélectives

La récente campagne médiatique en faveur du Tibet a sans doute eu le mérite d’attirer l’attention de l’opinion sur cette région opprimée. Mais elle soulève aussi des questions sur nos engouements et nos oublis. Un dossier à lire dans notre rubrique Monde .

Pourquoi maintenant ? Pourquoi le Tibet ? Ce sont deux questions que l'on est en droit de se poser quelques jours après les manifestations orchestrées par Reporters sans frontières (RSF) en faveur du Tibet. Pourquoi maintenant, alors que c'est évidemment au moment de l'attribution des Jeux olympiques à Pékin, en 2001, que les moyens de pression auraient été les plus efficaces ? Pourquoi le Tibet, alors que les minorités opprimées ne manquent pas dans le monde? On connaît les Tchétchènes, massacrés par les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.