Une réforme à la carte ?

Après la carte scolaire et la carte judiciaire, la carte hospitalière? Pas du tout, rassure Roselyne Bachelot. Alors que le président de la République s'apprête à rendre public son plan de réforme pour l'hôpital, la ministre de la Santé soutient que les regroupements d'hôpitaux prévus sont une démarche volontariste, partant des acteurs de terrain, qui n'entraînera pas de fermeture de structures mais des transformations avec incitations financières. Pas du tout, répète aussi Gérard Larcher, auteur d'un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.