Le discours de la honte

Des associations de défense des droits de l’homme s’indignent des propos de Nicolas Sarkozy sur les « libertés » tunisiennes,
et rappellent l’oppression qui pèse sur le pays.

« Aujourd’hui, l’espace des libertés progresse » en Tunisie. Les propos de Nicolas Sarkozy, en visite officielle à Tunis à un an d’importantes échéances électorales dans ce pays, ont provoqué un tollé non seulement parmi les défenseurs des droits de l’homme, mais aussi à travers une presse française quasi unanime. Selon Michel Tubiana, président d’honneur de la Ligue des droits de l’homme (LDH), le président de la République a fait preuve d’un « déni de réalité » : « Il commet là une faute politique grave…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.