Un rendez-vous BCBG

Quand le gouvernement prétend aller à la rencontre des citoyens pour parler de l’Europe, ces derniers sont spectateurs d’une opération de communication bien coûteuse.

« La pédagogie doit toujours rester le maître mot de la politique européenne. » Fort de cette conviction, rappelée lors d’une discussion aimable avec un journaliste de Public Sénat, Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire d’État aux Affaires européennes, présidait, le 7 mai à Lille, un des deux « rendez-vous des Européens » qu’organise le gouvernement afin, dit-il, de « préparer [sa] présidence de l’Union européenne » . En guise de préparation, le secrétaire d’État a reconnu surtout chercher à « sensibiliser au…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le bac des uns et le bac des autres

Culture
par ,

 lire   partager

Articles récents