« Des dispositifs qui créent un rapport critique au savoir »

Philippe Corcuff est maître de conférences
de science politique à l’IEP de Lyon et membre
du conseil scientifique d’Attac. Il a participé
à la création,
en 2005,
de l’université populaire
de Lyon, qui fait partie
du réseau fondé par
le philosophe Michel Onfray. Il revient sur les raisons qui l’ont décidé à y enseigner.

Olivier Doubre  • 12 juin 2008 abonné·es

Vous enseignez à l’Université populaire de Lyon. Qu’est-ce qui vous a amené à le faire et quelles sont vos motivations ?

Philippe Corcuff : Je me situe personnellement dans la tradition des Lumières et du mouvement ouvrier, où a toujours existé un lien entre raison individuelle, connaissance et action politique. Ce lien ne peut plus aujourd’hui prendre corps comme par le passé, dans la tradition de Kautsky, Lénine et d’autres, par la voix d’une avant-garde

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 4 minutes