Le mois de juin sera-t-il chaud ?

Réformes et crise énergétique provoquent la montée des conflits sociaux, et plusieurs mouvements de contestation sont prévus ces jours-ci. Mais les syndicats manquent d’unité pour peser sur le gouvernement.

Thierry Brun  • 12 juin 2008 abonné·es

Les mouvements sociaux se multiplient, les enquêtes d’opinion indiquent un rejet important de la politique économique et sociale, la grogne monte contre la hausse des prix du carburant et la vie chère… Si l’on ajoute à la crise énergétique et écologique le contexte de course aux profits et un gouvernement déterminé à passer en force pour démanteler les protections sociales, tous les ingrédients sont réunis pour que le mois de juin connaisse un pic de conflits.

François Chérèque, secrétaire général de la CFDT, et Bernard Thibault, secrétaire national de la CGT. Verdy/AFP

Signal fort lancé à la droite et au Medef, le projet de loi «portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 5 minutes