Vers une société discount

La loi de modernisation de l’économie ne fait pas qu’ouvrir la porte à une libéralisation sans précédent du secteur de la grande distribution. Elle engage aussi un choix fondamental de société.

Pauline Graulle  • 12 juin 2008 abonné·es

L'économie française était-elle à ce point archaïque qu’il faille en urgence la «moderniser» ? Derrière ce terme flatteur -- après tout, qui voudrait ne pas être «moderne» ?--, la loi de modernisation de l’économie (LME), censée doper le sacro-saint pouvoir d’achat des Français, annonce au contraire une régression vers une société soumise aux géants de la distribution. Au menu de ce projet fourre-tout qui compte une quarantaine d’articles, dont la généralisation du Livret A, et plus de 1~500~amendements, l’épineuse question de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 5 minutes