Ailleurs

Gay Pride italienne : le Parti démocrate absent Après que le Centre gay et lesbien de Rome a été saccagé par un groupe de néofascistes au lendemain de la réélection de Silvio Berlusconi, le gouvernement de ce dernier s’était distingué en ne renouvelant pas son soutien financier (de tradition) à l’organisation de la Gay Pride italienne. Dans un tel climat, les dirigeants du Parti démocrate (centre-gauche) de Walter Veltroni n’ont pourtant pas cru bon de se déplacer, le week-end dernier à Bologne, à cette…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.