Cap sur le 11 octobre !

Nous publions ici quelques brefs extraits de réunions publiques organisées autour de notre appel. Significatifs mais non exhaustifs. A lire en accès libre dans la rubrique **Politique** .

Denis Sieffert  • 24 juillet 2008
Partager :

Pour signer l’appel, connectez-vous sur : www.appel-a-gauche.org

*Pour tout problème ou renseignement : contact@appel-a-gauche.org

Pour envoyer des lots de signatures collectées : signatures@appel-a-gauche.org*

*Dates et lieux de débats en France autour de l’appel : http://association.pour-politis.org/Debats-autour-de-l-Appel-de.html

Pour signaler une date de débat, écrire à Michel Soudais*

Depuis le lancement, le 14 mai, de l’appel pour organiser l’alternative à ­gauche, notre journal joue un rôle particulier qui n’est pas dans sa vocation première, mais n’est nullement contradictoire avec son combat. Nous nous mettons au service d’une cause que nous croyons juste : la création d’un « cadre permanent d’action et de réflexion » pour tous les courants et toutes les sensibilités politiques de la gauche sociale et écologiste. Et nous proposons à tous les acteurs de cet espace politique de prendre l’engagement de mener ensemble tous les débats nécessaires à l’élaboration d’une véritable « offre politique ». Nous leur demandons de signer au moins symboliquement un « pacte » qui permettrait de progresser dans cette voie pendant, disons, deux ans, sans que le chantier puisse s’interrompre en raison d’un quelconque désaccord conjoncturel.

Illustration - Cap sur le 11 octobre !

Nous plaidons pour une certaine logique : puisqu’il s’agit de réunir des sensibilités différentes, les désaccords font partie du jeu ; ils ne devraient donc pas pouvoir interrompre notre démarche. L’enjeu est la réalisation de convergences qui devraient se faire autour de quelques points d’ancrage idéologique, parmi lesquels la réduction du temps de travail et l’Europe.

Nos lecteurs verront en lisant les quelques extraits de comptes rendus de réunions publiés ci-contre que les débats se ressemblent. Les questions et les doutes aussi. Nous reproduisons ici des extraits parmi les plus significatifs. Pas tous, loin s’en faut. Nous avons même laissé de côté Paris (200 personnes le 23 juin), où le débat, de très bonne tenue, n’était pas différent de ce qu’il a été ailleurs. Cette sélection est donc arbitraire. Elle permet cependant de se faire une idée des thèmes récurrents de discussion et des problèmes qu’il nous faut résoudre.

Nous avons devant nous deux étapes. La première, ce sera la Fête de l’Humanité, les 12,13 et 14 septembre. L’appel de Politis y disposera d’un stand important. Nous y organiserons trois débats, dont un sur l’appel et son avenir, le samedi (heure à préciser). Mais le grand rendez-vous sera pour nous le samedi 11 octobre à la salle des fêtes de Gennevilliers (Hauts-de-Seine). Là, nous espérons que les signataires de l’appel viendront nombreux. C’est au cours de cette réunion que nous déterminerons ensemble la suite du processus. Si tout va bien, à la sortie de la réunion, nous aurons notre « cadre permanent d’action et de réflexion ». Nous aurons – peut-être – une structure démocratique de pilotage. Et il nous faudra aussi, au soir du 11 octobre, avoir défini les grands thèmes sur lesquels nous voulons faire porter les premiers mois de débats, et avoir arrêté un calendrier. Mais tout cela, nous aurons l’occasion de le repréciser à partir de notre numéro de rentrée, le 28 août.

Politique
Temps de lecture : 3 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don