Entre Ciel et logiciels

Un festival hanté par la spiritualité, et où la technologie est de plus en plus lourde.

Gilles Costaz  • 17 juillet 2008 abonné·es

Deux dominantes définissent le dernier festival d’Avignon : Dieu et la technologie. De Claudel et Castellucci à Gérard Gélas (metteur en scène de Confidences à

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 2 minutes