Italie : la RAI à la botte de Berlusconi

Un enquête judiciaire a montré les collusions entre le président du Conseil, propriétaire de nombreuses chaînes privées, et la télévision publique.

Olivier Doubre  • 3 juillet 2008 abonné·es

Depuis la « descente », fin 1993, de Silvio Berlusconi dans l’arène politique, le paysage audiovisuel italien a fait couler beaucoup d’encre. Première fortune d’Italie, le magnat des médias, devenu président du Conseil à trois reprises (1994, 2001 et 2008), est en

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Médias
Temps de lecture : 3 minutes