L’heure de la riposte

Suppressions de postes, heures supplémentaires, réduction du volume horaire et appauvrissement des enseignements : le « plan Darcos » passe mal. Une vingtaine d’organisations lancent un plan d’action.

Ingrid Merckx  • 4 septembre 2008 abonné·es
L’heure de la riposte
© Pour en savoir plus :

« Pas tendu » , le climat, comme l’affirme Xavier Darcos ? Une semaine avant la rentrée des classes, les principales organisations de l’Éducation, syndicats, parents d’élèves, mouvements lycéens et étudiants, mouvements d’éducation populaire, soit plus d’une vingtaine de membres, annonçaient une journée d’action pour le 11 septembre. Pas une mobilisation ponctuelle mais le coup d’envoi d’un plan d’action sur l’année, assorti d’une campagne pour mobiliser l’opinion contre le « plan Darcos ».

Lycéens et parents d’élèves ont manifesté, le 28 mars, devant la préfecture de Versailles contre les suppressions de postes d’enseignants. Guay/AFP

« Concernant les réformes dans le primaire, le ministre a toute l’Éducation nationale contre lui, mais aussi l’Association des maires de France » , signale Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE, principale fédération de parents d’élèves (voir entretien). Le score de Darcos n’est pas meilleur dans le secondaire : « Le calendrier fixé pour la réforme des lycées est inepte, rien n’a

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 4 minutes