Comme frère et sœur

La rencontre insolite entre un vieux théologien danois et une nonne russe orthodoxe.

Monsieur Vig possède une trogne pas ordinaire. Longs cheveux blancs, chapka sur la tête, barbe étirée et long pardessus noir. Des allures de patriarche ou d’apôtre, qui se dit « intolérant et borné » . Il restaure inlassablement son domaine, le château d’Hesbjerg, majestueux et croulant d’épuisement. Ici les combles, là les évacuations, là encore les parquets pourrissants. Voilà pour le décor. Avec un rêve, celui de construire quelque chose de durable, transformer son château en monastère. Rêve exaucé avec…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.