Kracauer, un promeneur face à la modernité weimarienne

Dans des essais aujourd’hui rassemblés, Siegfried Kracauer observait
les effets de la modernité industrielle et de la massification culturelle
sur ses contemporains, avant l’arrivée des nazis au pouvoir.

Observer avant de s’enfuir. Ces mots peuvent décrire la posture de Siegfried Kracauer à la veille de l’arrivée de Hitler au pouvoir. Né en 1889, juif originaire de Francfort, celui qui fut l’un des journalistes et écrivains les plus brillants outre-Rhin au début des années 1930 avant de connaître l’exil et la pauvreté à Paris décrivit ainsi dans la Frankfurter Zeitung, journal où il exerça onze ans durant, la foule des gens devant les ruines du Reichstag incendié dans la nuit du 27 février 1933 : « Ce qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.