Une famille américaine

On les avait quittés fin août 1994, après un mois passé chez eux, dans leur toute petite ville d’Albion (2 300 habitants), à cinq heures de route au nord d’Indianapolis, dans l’Indiana, au cœur de la « corn belt », le grenier de l’Amérique. En quatorze ans, rien n’a changé chez les Fiandt, ou presque. David et Melissa, les enfants qui avaient 16 et 12 ans en 1994, se sont établis aux alentours. David, crâne lisse et œil pétillant, occupe désormais un poste à responsabilité dans un supermarché Wal-Mart.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Solastagie, le spleen de la nature perdue

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents