Les animateurs d’Utopia quittent le PS

Michel Soudais  • 22 novembre 2008
Partager :

Franck Pupunat , dirigeant du petit courant du PS Utopia (socialiste, altermondialiste, écologiste) a décidé de quitter le Parti socialiste pour rejoindre le Parti de gauche que vient de créer le sénateur Jean-Luc Mélenchon, lui aussi démissionnaire du PS. C’est sur le site de cette nouvelle formation que M. Pupunat a annoncé sa décision aujourd’hui.

S’il regrette le «spectacle» que donne le PS , déchiré entre les partisans de Martine Aubry et de Ségolène Royal, Franck Pupunat, joint par téléphone, motive sa décision par une raison politique: le PS n’est plus à ses yeux «le cadre qui permet de militer pour changer la société» . Selon lui, le Parti de gauche en création incarne «un espace entre un PS en train de se droitiser et le NPA qui refuse de prendre des responsabilités» à condition de «réunir toutes les sensibilités et radicalités de la gauche» .

Le courant Utopia , qui présente une motion à chaque congrès depuis 2003, avait recueilli 1,25% au Congrès de Reims (1.632 voix). Il avait ensuite soutenu la candidature de Benoît Hamon, de l’aile gauche du parti, au poste de Premier secrétaire. Franck Pupunat, qui en était l’inlassable animateur, précise que son départ est une «décision personnelle» . D’autres membres de son courant ont toutefois fait le même choix.

Corinne Morel Darleux , qui s’est exprimée plusieurs fois dans Politis, a elle aussi annoncé, ce matin dans une déclaration, son intention de «répondre à l’appel du Sénateur Jean-Luc Mélenchon et du Député Marc Dolez et de rejoindre dès aujourd’hui le Parti de Gauche (PG)» . «Je le fais avec la volonté de contribuer utilement au développement d’un projet politique de dépassement du système capitaliste, intégrant l’urgence écologique et sociale» , a-t-elle expliqué.

Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don