L’univers des cordes

Dix guitaristes, un mandoliniste, un invité de marque, Claude Barthélémy, plus une rythmique, tel est l’orchestre atypique réuni par Alain Blesing pour le festival de Nevers. Un festival de « D’jazz », où le jazz sert de noyau autour duquel gravitent toutes les musiques qui s’en sont inspirées. Le projet d’Alain Blesing est d’y faire entendre comment les multiples registres de la guitare peuvent être harmonisés pour former un tout original, séducteur et joyeux. Lui-même revendique la polyvalence : musicien…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.