Royal et Aubry en finale du PS

Michel Soudais  • 21 novembre 2008
Partager :

Le dernier round du congrès du parti socialiste se jouera ce soir entre Ségolène Royal et Martine Aubry. La gauche du PS, dont le candidat, Benoît Hamon, éliminé, a appelé à voter pour la maire de Lille, arbitrera le match.

La présidente de Poitou-Charentes , dont la motion était déjà arrivée en tête du vote sur les motions, le 6 novembre, a confirmé son avance hier soir lors du premier tour de l’élection du Premier secrétaire du PS. Elle devance de 7,7 points la maire de Lille, selon les résultats communiqués par Bruno Leroux, secrétaire national aux élections du PS, à 1h30 en présence de représentants des deux candidates. A cette heure, les fédérations des Antilles continuaient de voter.

  • Votants: 137.741, 59,9%
  • Blancs et nuls: 2.458
  • Ségolène Royal ..: 57.424 voix, 42,45%
  • Martine Aubry …..: 46.979 voix, 34,73%
  • Benoît Hamon …..: 30.880 voix, 22,83%

Un choix de culture

Quelques minutes après l’annonce des résultats, Benoît Hamon , seul des candidats à être présent à Paris cette nuit, a demandé « aux 30.000 militants socialistes » qui lui ont « fait confiance, de se reporter massivement sur le vote en faveur de Martine Aubry » . Le choix auquel sont confrontés les socialistes est « un choix de culture avant tout » a déclaré le jeune député européen qui estime que c’est le seul choix qui permette d’avoir « un parti ancré à gauche, qui renouvelle son attachement au rassemblement de la gauche mais un parti qui fasse le choix aussi du renouvellement en profondeur des méthodes, des comportements, de la démocratie » .

Benoît Hamon appelle à voter pour Martine Aubry
envoyé par benoit-hamon

Au-delà des deux personnalités entre lesquelles ils auront à choisir, c’est effectivement à un choix entre deux conceptions du parti que les socialistes sont appelés. Un choix politique, déterminant pour l’identité de ce parti. Un choix qui aura des répercussions sur l’ensemble de la gauche.

Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don