Un congrès imprévisible

Alors que les socialistes votent dans leur section, le 6 novembre, aucune motion n’est en mesure de l’emporter seule. Et le suspens sur l’issue du congrès de Reims est total.

Michel Soudais  • 6 novembre 2008 abonné·es

*Lire aussi **« Des contre-propositions rouges et vertes »*

Le congrès de Reims se joue le 6 novembre. C’est en effet ce jeudi que les socialistes doivent choisir, dans leurs sections, entre les six motions d’orientation politique en compétition. L’éclatement du bloc majoritaire sur lequel s’appuyait François Hollande pour gouverner le PS depuis 1997 et le fait que le Premier secrétaire ait décidé de ne pas se représenter ont ouvert le jeu. Pour la première fois depuis Épinay, les adhérents doivent arrêter une ligne politique, décider d’une stratégie et choisir

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 5 minutes