Climat : la trahison européenne

Alain Lipietz, député Vert européen, revient sur le paquet « énergie-climat » adopté à Poznan et sur le mauvais accord de Bruxelles. Une double régression par rapport aux engagements précédents des pays européens.

Tout se présentait bien. Depuis 2007, l’Union européenne s’engageait à réduire de 30 % (par rapport à 1990) ses émissions de gaz à effet de serre dans le cadre d’un accord mondial« post-Kyoto » devant être finalisé à Copenhague, fin 2009. Mais, faute d’accord, l’Union s’engagerait à réduire unilatéralement de 20 %. Début décembre, une réunion préparatoire négociait à Poznan. Un Conseil des chefs d’État de l’Union se tenait parallèlement pour faire à Poznan cette offre « canon ». Catastrophes : la crise…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents