Crise d’angoisse pour les intermittents

Les négociations sur le régime général de l’assurance-chômage ravivent les inquiétudes des intermittents du spectacle. Ceux-ci redoutent la suppression de leur régime spécifique d’indemnisation.

Chômeurs, saisonniers, intermittents du spectacle… Deux milliers de précaires sont venus manifester, mardi 16 décembre, devant un cordon de CRS posté rue Bosquet, dans le VIIe arrondissement à Paris. Ce scénario s’est répété le 23 décembre à quelques encablures du siège du Medef, théâtre de la dernière séance des négociations entre patronat et syndicats relatives à la convention Unedic 2009-2011 sur l’indemnisation des chômeurs. Après, c’est le saut dans l’inconnu : les fameuses annexes 8 (techniciens) et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.