« Dans le bois, je suis chez moi »

Six sans-abri ont été retrouvés morts en région parisienne depuis le 22 novembre, dont trois dans le bois de Vincennes. Deux cents personnes y vivraient actuellement, tandis que débute une mission d’Emmaüs.

Manon Loubet  • 4 décembre 2008 abonné·es
« Dans le bois, je suis chez moi »

Quiconque marche sur l’avenue Daumesnil, à l’orée du bois de Vincennes, aux portes de Paris, peut apercevoir ces quelques abris de fortune que les arbres déshabillés par l’automne ne cachent plus. Sous une tente marabout, à deux pas de la route, une table est dressée : une bouteille ouverte et un ballon de vin rouge. Un égouttoir à vaisselle, lesté de deux assiettes, tient en équilibre entre deux troncs. Le feu brûle, réchauffant les habitants. L’endroit est relativement ­propre, entretenu quotidiennement. Deux sans-domicile fixe se partagent le terrain. On parle peu. Celui qui vit dans une tente semble terré dans son mutisme. Son voisin, Nathan Meil,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 7 minutes