Les nouvelles couleurs du PSE

Les socialistes européens ont adopté lundi à Madrid leur Manifeste pour les élections européennes de 2009. On peine à voir quel « nouveau modèle face au libéralisme » pourrait en sortir.

L'orange a supplanté le rouge pâle. C’est sur un fond de scène à la couleur des démocrates que les socialistes européens sont entrés en campagne, lundi, à Madrid. Leur parti, le Parti des socialistes européens (PSE), y a adopté son « Manifesto » en présence de tous les chefs de gouvernement et de parti de cette famille politique. Du démocrate italien Walter Veltroni à Franz Müntefering, nouveau président d’un SPD qui préfère s’allier avec la CDU plutôt qu’avec Die Linke, en passant par José Luis Zapatero,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.