L’utopie comme dessein

« Mia et le migou », une fable d’animation écolo et poétique de Jacques-Rémy Girerd.

Ingrid Merckx  • 11 décembre 2008 abonné·es

L’esprit de la forêt est une figure chère au cinéma d’animation. Sa représentation la plus délicate se trouve peut-être chez le Canadien Frédéric Back dans L’homme qui plantait des arbres

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 2 minutes