Spéculation dangereuse

En même temps que les marques de commerce équitable souffrent de la crise économique, elles ont à gérer les déséquilibres avec les partenaires du Sud provoqués par les turbulences sur le marché des matières premières. Le cours du café, du cacao et du sucre est très volatil et dépasse souvent le prix garanti par FLO international, organisme de contrôle et d’application des principes du commerce équitable pour le compte de Max Havelaar en France. Du coup, le prix FLO se cale sur le cours de la Bourse, majoré…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.