Barcelone ne répond plus

En Espagne, les salariés français d’un sous-traitant de l’opérateur de téléphonie Télé2 ont été licenciés pendant les fêtes de fin d’année. La confusion entretenue autour de leur statut les a empêchés de se défendre.

Pauline Baron  • 15 janvier 2009 abonné·es
Barcelone ne répond plus
© SUD-PTT : 01 44 62 12 00 ; CFDT F3C : 01 56 41 54 00 ; CGT Poste-télécommunication : 01 48 18 54 00.

arcelone, ses ramblas, ses plages, ses bars… Et ses travailleurs français exilés, licenciés du jour au lendemain. À la suite de la fusion des deux opérateurs français de téléphonie Télé2 et SFR, Transcom, sous-traitant de Télé2, a fermé son centre d’appel de la capitale catalane, mettant au chômage les 80 salariés du site, tous français. Ceux-ci ont pris leurs derniers appels le 2 janvier, deux semaines seulement après l’annonce de la cessation

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 5 minutes