La plénitude et la simplicité

Une rétrospective Sabine Weiss livre
la tonalité et le parcours d’une artiste gouvernée par le sens de l’anecdote.

Voilà d’abord une femme debout dans un couloir de métro. La tête enfoncée contre l’angle droit d’un mur aux carreaux blancs. Coiffée d’un fichu, vêtue d’un manteau sombre. Au bout de son bras pend un sac de voyage d’un mauvais cuir. Elle est chaussée de pantoufles. Les chevilles sont gonflées. Sur sa gauche est placardée une publicité pour Holiday on ice au Palais des sports, avec son « patineur du siècle, à partir du 22 février 1979 » . Le graphisme d’une réclame s’arrange ici des joints d’un carrelage,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.